Conseils simples et pratiques pour réussir un portrait photo

RSS Réussir un portrait

Réussir un portrait


Pour bien commencer un shooting, il faut avant tout mettre en confiance la personne que l’on veut photographier.


En effet, une bonne photo de portrait d’art ne se fait pas seulement par le truchement d’un appareil photo et quelques accessoires d’éclairage. Le sujet doit se sentir en confiance, et pour que le courant circule entre lui et le photographe, il doit se créer un climat de sympathie, de concentration, et de travail. Ne croyez pas qu’un portrait réussi est fait « sur le vif » ! Vous avez sans doute déjà discuté avec des amis de la meilleure façon de se faire « tirer le portrait », et immanquablement, on vous explique que c’est lorsqu’on ne s’y attend pas que c’est le meilleur moment … Personnellement, je trouve que le hasard n’est pas le meilleur guide. Choisiriez-vous la couleur des murs de votre salon les yeux fermés ?


Un portrait photo doit naître d’une complicité entre le sujet et le photographe et ne doit rien laisser au hasard.


Réussir un portrait photoPour installer un climat de confiance, une conversation à bâtons rompus de quelques minutes est indispensable pour dénouer les tensions entre deux personnes qui ne se connaissent pas. Si le portrait se déroule entre deux amis, un échange de paroles a aussi la particularité de formaliser la situation, de se dire : « on va faire quelque chose de sérieux ». Pour rompre la glace, on peut demander au sujet quel est son meilleur profil, s’il aime sourire, s’il préfère le noir et blanc ou la couleur, s’interroger ouvertement sur la couleur de ses yeux ou de ses cheveux, sur la teinte générale de ses vêtements… toute conversation est utile, non pas pour récolter des renseignements inutiles, car physiquement ces détails sont visibles, mais pour faire entendre une voix rassurante, qui permettra au fur et à mesure de l’évolution de la séance de diriger et de positionner facilement la personne photographiée sous la lumière des flashes ou du soleil de la manière la plus flatteuse pour elle.


Vous l’avez compris c’est le photographe qui prend l’initiative de la séance photo dès le début de la rencontre car c’est lui qui va composer une image pour montrer quelque chose de plus pertinent qu’une photo prise « sur le vif ».


Une séance de photo s’appelle aussi une étude de portrait. Le terme est très juste car il va s’agir, tout au long de l’échange, de comprendre, de regarder, de travailler avec une personne pour restituer certes, une image subjective, mais qui sera une vision la plus honnête possible du sujet photographié, et non pas un instant fugace et superficiel volé par un inconnu. Le résultat qui en découlera aura l’honnêteté d’un travail d’équipe.


Comment réussir un portrait photoAvec l’appui de flashes en studio ou en extérieur avec l’aide du soleil, il existe deux manières de positionner le sujet à photographier : la lumière directe ou le contre-jour. Quand les rayons lumineux frappent en direct la peau, l’éclairage est très violent et met en évidence tous les défauts éventuels du visage (boutons, nez de travers, peau grasse, couperose…) ; on ne peut raisonnablement travailler un portrait de cette façon qu’avec des personnes qui possèdent une carnation parfaite. De plus, quand le soleil est éblouissant, il est impossible pour le sujet de garder les yeux grand ouverts et il en résulte une belle grimace très peu photogénique. En fait, contrairement aux idées reçues, le meilleur moment pour un portrait photo réussi, c’est un beau ciel bien voilé de nuages qui procure une lumière bien diffusée et tamisée ; cette douceur atténuera les éventuels défauts disgracieux du visage. Si la lumière n’éclaire pas assez à votre goût le sujet, il est toujours possible de faire manier un réflecteur de fortune (plaque de polystyrène blanc, grande serviette blanche…) par un assistant photographe aguerri, pour renvoyer quelques rayons lumineux diffusés et adoucis sur le sujet à la manière d’une boule de billard rebondissant sur une bande.


Le sujet mis en confiance et éclairé correctement, il est temps de penser à déclencher et à emmagasiner quelques clichés photographiques. Le cadrage général et le positionnement du visage dans le cadre sont très importants si on veut obtenir un résultat académique ou au moins harmonieux. La tête ne doit jamais se trouver au centre de l’image mais toujours légèrement décalée sur le côté ou vers le haut, et  le regard de la personne photographiée, si elle ne regarde pas l’objectif, doit être orienté vers le centre de l’image (le bord de la photo est comme un mur contre lequel le regard ne doit pas buter).


La mise au point (netteté) doit être faite manuellement sur les yeux, car c’est le regard qui est révélateur de la personnalité ! En mise au point automatique, le nez sera mis en valeur et le reste du visage apparaitra légèrement flou, ce qui est impardonnable dans le cas de l’impression d’un agrandissement sur papier photo.


Si vous désirez aller un peu plus loin pour peaufiner le résultat définitif, il faut entrer dans des considérations d’ordre technique très faciles à mettre en œuvre. En parcourant les réseaux sociaux, j’ai pu remarquer que les jeunes photographes se demandent souvent comment obtenir un fond flou (dixit : « je veux du flou autour »). Rien n’est plus simple à obtenir au moment du shooting du portrait. Il suffit de combiner deux choses : une longue focale et une faible profondeur de champ… je m’explique…


1- Une longue focale est obtenue en déplaçant votre zoom (en mode optique et non pas recadrage ou crop numérique) pour obtenir un fort grossissement du sujet photographié.


2- La faible profondeur de champ s’obtient en sélectionnant une grande ouverture de diaphragme (pour les appareils photo reflex ou hybrides) ou par le choix du mode « portrait » de votre appareil photo.


Tous les conseils énumérés sur l’apprentissage du portrait d’art sont sûrement loin d’être complets, mais mon expérience de trente ans de photographe portraitiste indépendant me souffle à l’oreille qu’on peut en tenir compte pour faire plaisir à quelqu’un en réalisant son portrait photo le plus proprement,  honnêtement et académiquement possible.