Argus, cote, prix d'appareil photo argentique et numerique d'occasion

Conseils d'achat pour appareils photo d'occasion (côte argus)

RSS Appareil photo occasion

L'argus et la côte des appareils photo d'occasion et de deuxième main.
 


 À moindre cout, on peut acquérir l'appareil photo argentique ou numérique de ses rêves ou un accessoire photographie grâce à l'occasion. Trouvez facilement la côte de l'occasion ou le prix le plus juste dans l'argus pour votre ancien appareil de photo.
 Acheter un appareil photograhique est un peu comme acheter une automobile d'occasion. Si vous ne voulez prendre aucun risque, il faut vous adresser à un détaillant fiable : vous payerez sans doute un peu plus cher, mais vous saurez que l'appareil aura été correctement vérifié et recevrez, en plus, une garantie. Si, la plupart du temps, il est plus avantageux de traiter directement avec l'ancien propriétaire, l'opération comporte toutefois plus de risques.Appareil photo d'occasion Presque tous les appareils sont conçus et construits pour être employés par des photographes amateurs, qui font quelques milliers de photos par an. Seuls quelques appareils sont véritablement prévus pour l'usage professionnel.
 
 C'est pourquoi il est important de savoir à qui vous allez acheter votre appareil. Si, en tant qu'amateur, vous achetez un matériel d'occasion à un photographe professionnel dont la technique photographique est plus rodée, il y a beaucoup de chances que l'appareil soit usé. Au contraire, si vous vous adressez à un amateur, l'appareil aura été relativement peu utilisé. 
 


 Pourquoi un appareil photo d'occasion ?
 Acheter un appareil photographique d'occasion peut se justifier pour de multiples raisons, la première étant, bien sûr, le prix : un appareil d'occasion est évidemment moins cher qu'un neuf. Cela peut jouer pour l'achat de votre premier appareil comme lorsque vous cherchez à en acquérir un second pour augmenter vos possibilités.

 Un second appareil.
L'achat d'un deuxième appareil de même marque et de même monture vous permettra, par exemple, d'éviter de changer sans cesse d'objectif ou de zoom en extérieur ou en milieu hostile, et par ce biais, d'éviter la pénétration de poussières dans le mécanisme ou de salir le capteur avec des projections d'eau.
 
 Conseils pour l'achat d'un appareil photo d'occasion argentique ou numérique

 Quel aspect a-t-il ?Appareil photo endommagé
 Avant d'acheter un appareil photo d'occasion, il faut le contrôler à fond. Commencez par l'inspecter avec minutie, ce qui vous apprendra déjà beaucoup. Des taches ternes sur le boîtier peuvent signifier que l'appareil a été très souvent employé - ce qui ne l'empêchera pas nécessairement d'être en parfaite condition du point de vue mécanique et optique.
 Ce qui est plus inquiétant, ce sont les petites bosses, surtout dans la zone de fixation de l'objectif : elles prouvent que l'appareil est au moins une fois tombé par terre, cette chute ayant pu provoquer le détachement d'un des éléments de l'optique ou le dérèglement de l'obturateur ou du diaphragme. Il est aussi possible que la plaque qui serre le film (pour un appareil photo argentique) ne se trouve plus exactement à sa place.
 Regardez aussi toutes les têtes de vis, de préférence à la loupe. Si celles-ci sont endommagées, ce peut être la preuve de réparations effectuées par des amateurs. Il conviendra alors de se montrer très prudent ! Inspectez surtout l'intérieur de l'appareil (pour un appareil argentique), regardez si la plaque serre-film n'est pas abîmée et si les bobines qui convoient le film sont en bon état et ne risquent pas d'y déposer des saletés. Parfois, le compteur d'images apparaît défaillant. Contrôlez ensuite le système d'avancement du film (argentique), qui doit fonctionner souplement et légèrement.
 
 Le contrôle de l'optique
 La première mesure de contrôle consiste à ôter l'obectif et à le secouer vigoureusement. Si vous entendez le moindre bruit, cela signifie qu'il y a quelque chose de défait. Certains objectifs pour argentiques possèdent cependant un diaphragme doté de roulement à billes, qui font toujours du bruit quand elles sont secouées. En regardant à travers l'objectif et en fermant et ouvrant lentement le diaphragme, vous pourrez constater si le mouvement s'effectue sans heurts et si la forme de l'ouverture du diaphragme reste symétrique. Si l'appareil argentique possède un objectif fixe, vous effectuerez la même vérification en ouvrant l'arrière de l'appreil, en plaçant le sélecteur de vitesses sur "Pose B", en pressant le déclencheur et en maintenant celui-ci dans cette position. Veillez bien à ce que les lamelles du diaphragme ne présente pas de taches d'usure susceptibles de provoquer de dangereuses diffractions de la lumière. 
 Avec le diaphragme grand ouvert, regardez la surface de l'objectif : il ne peut pas s'y trouver de saletés ni de traces de doigts. Parfois, de petites taches en forme d'étoile, causées par un durcissement du mastic, figurent entre certains éléments de l'objectif : elles ne pourront qu'empirer avec le temps. Tournez la bague de mise au point dans tous les sens : ce mouvement doit s'effectuer en souplesse.
 
 La mise au point (appareil photo argentique)Bague de mise au point d'appareil photo
 Placez l'échelle des distances sur l'infini et dirigez l'appareil vers un sujet très éloigné comme, par exemple, un bâtiment dans le lointain. Les deux images partielles de l'élément de visée doivent se superposer avec précision et l'image doit être très nette. Cela ne signifie cependant pas nécessairement que la photo sera nette. Pour le savoir, il est nécessaire de réaliser une série d'épreuves d'essai. Il vous suffira de travailler comme suit : placez l'appareil chargé d'un film à émulsion lente (film à faible sensibilité ou possédant un chiffre de sensibilité de l'ordre de 100 ISO, par exemple) sur un trépied stable, devant un mur de briques ou une autre structure bien visible. Mettez au point avec la plus extême précision et travaillez avec la plus grande ouverture diaphragme possible, par exemple f/1,8. Utilisez un déclencheur souple. Effectuez ensuite des prises de vues avec un diaphragme plus fermé, tel f/2,8 ou f/4. Au développement, la photo réalisée avec la plus grande ouverture doit avoir au moins le centre bien net. A la limite, les coins peuvent l'être un peu moins, pourvu qu'ils présentent tous les quatre une netteté identique. Dans le cas contraire, cela peut signifier que la surface sensible n'est plus perpendiculaire à l'axe de l'objectif.
 
 L'obturateur (appareil photo argentique ou numérique)
 Bien contrôler les temps de pose ne peut se faire qu'à l'aide d'un appareil électronique, qu'un réparateur photo agréé possède à coup sûr. Pour un contrôle superficiel, vérifiez si, en "pose B", l'obturateur s'ouvre et se ferme rapidement. Les temps de pose de 1 et 1/2 seconde peuvent être aisément contrôlés à l'oeil ou à l'oreille. Pour les temps de pose plus brefs, cela n'est pas possible : des photos-épreuves seront donc utiles (ou un contrôle sur le display pour les APN). Exposez un sujet à 1/1000 de seconde à f/4, à 1/500 de seconde à f/5,6 , à 1/250 de seconde à f/8, à 1/125 de seconde à f/11, etc.
 Au développement, le film devra apparaître également exposé (grâce à la loi de réciprocité) et tous les négatifs ou toutes les diapositives devront présenter la même tonalité.
 Contrôlez la synchronisation du flash électronique pour les appareils photo argentiques de la façon suivante : placez le temps de pose sur 1/60 de seconde, ouvrez le diaphragme au maximum, ainsi que l'arrière du boitier : lorsque le flash se déclenche, vous devez apercevoir le diaphragme ouvert au maximum. Si, d'aventure, l'ouverture était moindre, cela signifierait que le flash ne se déclenche pas au bon moment.
 
 L'exposition
 Ici aussi, un véritable contrôle ne pourra s'effectuer qu'à l'aide d'un instrument électronique : vous devrez donc faire appel à un réparateur photo agréé.
 Pour une première vérification, il vous suffira de faire la chose suivante : placez la sensbilité sur 100 ISO et dirigez l'apareil vers un sujet de taille moyenne, éclairé par le soleil au zénith. Vous devrez alors trouver une exposition de 1/125 de seconde à f/16. Quelques clichés ou épreuves vous permettront également d'arriver à des résultats tangibles. Dans le cas d'un appareil photo argentique, exposez un film dans des conditions de luminosité très différentes et contrôlez les négatifs ou les diapositives pour voir si l'exposition est partout égale.
 Si quelque chose ne va pas, vérifiez l'état des piles ou des batteries : les points de contact sont-ils en bon état, la charge de la source d'énergie est-elle suffisante ?

 


Consulter la fiche détaillée : Argus appareil photo numerique d'occasion | Cote et cotation fr
Argus appareil photo numerique d'occasion | Cote et cotation

Argus des appareils photo numériques d'occasion. 50 marques, 1000 modèles analyses.

Forum, petites annonces, articles et nombreux liens permettent de connaitre la valeur exacte de tout appareil photo.

argus-photo.fr | Consulter la fiche détaillée
Consulter la fiche détaillée : Camerania | Côte argus photo du matériel d'occasion fr
Camerania | Côte argus photo du matériel d'occasion

Camerania.com propose une côte argus photo du matériel d'occasion.
Vous y trouverez les côtes occasions des appareils photo reflex numériques, celles des objectifs et celles des ensembles "appareils avec objectifs".

Remise à jour mensuellement, cette côte argus photo est un équilibre entre les envies des acheteurs et...

camerania.com | Consulter la fiche détaillée
Consulter la fiche détaillée : PhotoCote | Chasseur d'Images | Cote argus photo fr
PhotoCote | Chasseur d'Images | Cote argus photo

La côte de l'occasion photo de Chasseur d'Images est une référence en la matière.

Depuis des années, elle rythme les échanges entre photographes pour la revente du matériel photo d'occasion.

www.photocote.com | Consulter la fiche détaillée
 
Propulsé par Benoit Musslin - Diaph16 photo - RCS Lille A 347 966 608 - NAF 47.78C © 2007 - 2014    Generated in 0.103 Queries: 7    Contact    Newsletter Conditions d'inscription sur Photoscopie